Damien TROLARD

L'argentique c'est beau, mangez-en !

Développer soi-même ses pellicules : Un vrai gain d’argent ?

Développer soi-même ses pellicules : Un vrai gain d’argent ?

Hello les… Troupeaux ? (Ok j’avais pas trop d’imagination pour celui là. 😅) Aujourd’hui on va parler matériel, on va parler argent, on va parler de créer un laboratoire photo argentique à la maison ! Combien ça coûte à combien de temps il faut et jusqu’à savoir si c’est vraiment rentable, on vous dit tout !

Développer et tirer ses pellicules chez soit ?
C’est possible ça ?

Et bien oui, dans une société où on fait plus grand chose par nous même et où on préfère faire appel aux services d’autres personnes, il est en fait toujours possible de faire des choses avec nos petites mains. Ça peut paraître inaccessible, et pourtant, ce n’est finalement pas si compliqué 😊

Du coup pour les personnes qui débarquent dans le doux monde des laboratoires argentiques je vous rediriges vers cet article : Comment j’ai créé mon laboratoire photo à la maison ? qui vous donnera des informations sur tout le nécessaire qu’il vous faudra.

Et pour ceux qui sont bien trop rapide et qui ont déjà tout le nécessaire ou juste ceux qui veulent découvrir comment on fait, il y a cet article qui pourrait aussi vous intéresser : Comment développer ses pellicules chez soit

Alors tout d’abord, je vais diviser l’articles en 3 grandes parties. Déjà parce que c’est rare que nous fassions les 3 différentes choses chez soit. Bien souvent on ne fait qu’une seule voire 2 parties. Puis aussi parce que ça vous permettra de comprendre quelle partie peut être la plus intéressante pour vous.

  • Le développement : C’est le fait de transformer la pellicule en négatifs.
  • Le scan : On transforme la pellicule en un fichier numérique, comme si c’était une photo numérique.
  • Le tirage : On l’appelle souvent agrandissement en argentique, c’est en fait le nom de la méthode utilisée. C’est l’idée de passer du négatif au support papier final.

Développer ses pellicules

Le développement des pellicules argentique c’est certainement la partie qui vaut le plus le coup. Je prends mon exemple. Sur Paris, développer une pellicule coûte autour des 6€. Sans compter le temps que prend l’aller retour au labo. Alors désolé, je vais être détesté par tous les laborantins, mais le faire soit même c’est pas très long, il faut compter 30 minutes grands maximum et globalement ça ne coûte pas grand chose, d’autant plus si vous restez sur des pellicules noir et blanche. Et oui, comme dit ici : Comment développer ses pellicules chez soit, développer des pellicules couleurs c’est plus compliqué, ça demande plus de matériel (et donc d’investissement) et ça coûte un peu plus cher en consommables. Même si la couleur reste aussi très rentable, étant donné que je ne fais que des noir et blanc comme je cherche à réduire mes coûts au maximum je ne parlerais que de ce que je connais. Mais globalement en couleur comptez 1€ de plus par pellicule effectuée par rapport au noir et blanc.

Sachez avant tout que suivant les chimies que vous utilisez et si vous achetez du matériel neuf ou d’occasion les coûts peuvent varier du simple au triple, faire un petit excel avec le résumé de vos achat et des quantités que vous utiliserez pour chaque pellicule vous permettra d’avoir une bonne idée de votre coût réel. Sachez également que certaines chimies peuvent, suivant les dilutions, faire plusieurs pellicules à la fois. Et, en général, pour celles là, faire plusieurs pellicules d’un coup revient moins cher que de les faire séparément. Là encore les coûts peuvent donc varier.

Matériel

Dans le matériel il y a beaucoup de choses que globalement presque tout le monde a, des ciseaux ou un décapsuleur c’est plutôt facile à trouver, inutile d’en acheter spécialement pour cette utilisation. Du coup, de mon côté, j’ai uniquement acheté ceci :

  • Une Cuve Paterson : 35€
  • Des éprouvettes graduées : 22€
  • Total : 57€

Ca fait un petit investissement certes mais ça reste plutôt raisonnable, d’autant que ce sont des éléments qui peuvent durer une vie entière.

Consommable (coût par pellicule)

Evidemment on a également différents consommables pour faire une pellicule, c’est plutôt ici que ça ce corse. Je vous mets ici le coût par pellicule avec les éléments que j’utilise. Si vous utilisez d’autres consommable évidemment le coût va varier un peu mais ce ne sera pas non plus un changement radical.

  • Révélateur (Ilford LC29) : 0.55€
  • Bain d’arrêt (eau & vinaigre) : 0.05€
  • Fixateur (Ilford Rapid Fixer) : 0.80€
  • Agent mouillant (liquide vaisselle) : 0.05€
  • Eau (robinet & de pluie) : 0.10€
  • Total par pellicule : 1.55€

Comme vous l’avez vu j’utilise du vinaigre et du liquide vaisselle en tant que bain d’arrêt et agent mouillant, évidemment les coût seront forcément supérieur si vous en prenez des véritables mais cela reste quand même bien moins cher que d’aller au labo.

Petite alerte cependant, les chimies ont des dates de péremption. En général on peut garder une bouteille ouverte facilement 1an, après elles vont commencer à se détériorer. Bien qu’on peut les utiliser longtemps après la date en étant un peu optimiste sur les doses, si vous ne faite qu’une pellicule par an veillez à prendre les chimies en petites quantité sans quoi vous risquez de perdre une bonne partie de son contenu.

En résumé

En considérant ces coûts et en prenant en compte qu’au labo ça revient à 6€, le faire soit même devient rentable à la 13e pellicules, ce qui est plus que rapide. On a un investissement à faire au début certes mais cela revient beaucoup moins cher à la longue. D’autant qu’une cuve peut aussi se trouver sur le bon coin pour quelques euros donc en soit, ça reste plutôt intéressant quoi qu’il arrive. Personnellement je peux encore tirer les coûts vers le bas en faisant les pellicules par 5 ou par 10 mais je n’en fait pas du tout assez pour y arriver et ça reste suffisamment intéressant pour moi.

En bref, développer soit même ses pellicules c’est quand même super intéressant malgré tout. Etant donné que je suis à 1h du premier labo argentique j’avoue que c’est en bonne parie par flemme de faire le déplacement que je le fais mais ça permet au passage de bien réduire la facture.

Scanner ses pellicules

Si j’ai pas le courage de faire 1h pour aller jusqu’au labo développer mes pellicules ce serait quand même bête d’y aller pour les faire scanner. Du coup, oui, j’ai aussi investit dans un scanner, et on parle plus en détail de comment le choisir ici : Scanner ses pellicules soit même : Choisir son scanner

Alors le scanner c’est une autre paire de manche, ici l’investissement financier est beaucoup moins motivant. Là où pour développer des pellicules on dépense pas trop d’un coup, ici la facture est beaucoup moins sympa, mon scanner m’a coûté 250€. Cependant l’avantage ici c’est qu’à part de l’électricité et du temps aucune dépense ne viendra s’y ajouter ! Alors bien sûr des scanners il y en a à tous les prix, mais globalement si vous souhaitez une qualité intéressantes pour vos images, ne vous attendez pas à investir moins de 200€.

Sur Paris, scanner ses photos revient aux environs de 12€, ce qui fait qu’avec un scanner à 250€ on est rentable à partir de la 21e pellicule. Encore une fois ce n’est donc pas un investissement inintéressant. Sachez juste qu’ici, pour le coup , la tâche prend énormément de temps, c’est donc pas forcément aussi malin que pour l’étape de développement. Mais si vous avez du temps à y consacrer et que vous faites beaucoup de pellicules, ça peut tout de même être une bonne idée.

Tirer ses photographies argentiques

Tirer ses photographies c’est beaucoup plus compliqué, ca demande pas mal de matériel et surtout beaucoup de place, sachez donc que ce n’est pas à la portée de tout le monde. Cependant, si vous êtes malgré tout intéressé, beaucoup de personnes se débarrassent de tout leur vieux matériel devenu trop encombrant. Il est donc possible de se procurer presque tout le nécessaire pour vraiment pas cher, il ne vous restera plus qu’à acheter les consommables et vous serez totalement prêt à vous lancer !

Matériel

Je ne ferai pas le détail de tous les achats que j’ai effectués dans cette partie comme j’ai récupéré une bonne partie du matériel que j’ai auprès de la personne qui m’a vendu mon agrandisseur. Sachez juste que ça coûte extrêmement cher neuf (on parle de sommes pouvant facilement aller au delà de 1500€ en comptant vraiment tout), donc si vous pouvez l’avoir d’occasion vous ferez de belles économies. On considérera ici que pour 150€ c’est possible d’avoir tout le matériel nécessaire, c’est à peu de chose prêt ce que j’ai dépensé pour mon labo. Mais n’oubliez pas que c’est vraiment au cas par cas. Certains auront tout pour une bouchée de pain et d’autre en auront pour plusieurs centaines d’euros, c’est vraiment très hétérogène.

Total : 150€

Consommables (Coût pour 60 tirages 10x15cm)

Ici c’est la partie un peu compliquée, quand on parle de tirage on peut en faire des tout petits comme des immenses et chacun aura des coûts différents, on va donc se fixer sur des petits tirages au format carte postale. C’est le format le plus fréquent qu’on croise en photo. C’est donc un bon moyen de comparaison. Sachez juste que plus le format est grand plus vous serez gagnant. Au delà d’une certaine taille (en général au dessus de 13x18cm) les laboratoires ont trop peu de demande pour automatiser le processus et donc le coût de la main d’œuvre devient très important. La facture devient donc tout de suite beaucoup plus salée.

Je vais ici vous donner le coût pour 1/2L de préparation, c’est la quantité que j’utilise pour faire une session de tirage pour les petits formats. Avec cette quantité je sais que je peux effectuer jusqu’à une soixantaine de tirages en 10×15. Cependant, même pour en tirer un seul, j’ai besoin d’au minimum cette quantité pour remplir mes bacs. C’est donc à prendre en compte, si vous ne faites que quelques tirages le coût de la chimie restera le même que si vous en faites 60, seul le coût en papier sera différent.

Le coût en laboratoire sur Paris est d’environ 1.50€ par tirage pour des agrandissement. On est donc à 90€ les 60 tirages. Exception faites, si vous faites développement + tirages à la suite. Dans ce cas le tirage de toutes la pellicule coûte 12€, soit grosso modo 24€ pour 60 photos (à noter ces tirages là, sont automatisés, si vous avez des photos trop exposées ou pas assez elle ne sera pas forcément corrigée).

  • Papier (Ilford Multigrade IV RC 10x15cm) : 22€
  • Révélateur (Ilford Multigrade) : 1.30€
  • Bain d’arret (eau & vinaigre) : 0.10€
  • Fixateur (Ilford Rapid Fixer) : 0.80€
  • Agent mouillant (Liquide vaisselle) : 0.15€
  • Total : 24.35€

On arrive donc à un coût bien moindre qu’un agrandissement en laboratoire et assez similaire au coût du tirage de 2 pellicules tirées automatiquement. Encore une fois on peut être rentable assez rapidement pour peu qu’on face beaucoup de photos.

Globalement acheter un agrandisseur et faire ses tirages soit même est surtout intéressant d’un point de vue artistique. Une même photo peut être completement différente suivant l’exposition et le papier qu’on utilise. Ici on est completement maître de sa photos on peut donc la traiter en fonction de ce qu’on souhaite exprimer. Cependant, ça demande beaucoup de matériel et donc de place, et pas mal d’investissement personnel. Faire des tirages demande quand même pas mal de temps. C’est très intéressant pour faire des formats assez grand mais c’est à vous de voir pour des formats plus petit si le contrôle sur vos photos vos vraiment le coup.

En bref

Tout faire soit même c’est pas impossible, ça demande pas mal d’investissement, financier comme personnel et de la place. Globalement c’est assez intéressant financièrement sur le long terme, pour peu que vous fassiez suffisamment de pellicules chaque année. C’est tout aussi intéressant pour ceux qui souhaitent avoir un contrôle total sur leur photos pour pouvoir en tirer le maximum, on peut réellement tout changer. Faire ses tirages soit même c’est un peu comme post traiter ses photos, on peut agir sur beaucoup de paramètres. Et même si c’est pas forcément nécessaire ça reste plaisant de pouvoir sortir la meilleurs photo possible. Maintenant ça demande tout de même pas mal de temps et de la méthode, c’est donc à vous de voir si c’est vraiment intéressant pour votre cas de figure.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *