Damien TROLARD

Le blog photo argentique

Est-ce moins cher de développer soi-même ses pellicules ?

Est-ce moins cher de développer soi-même ses pellicules ?

4.5 /5 -
2 votes

Hello les… Troupeaux ? (Ok j’avais pas trop d’imagination pour celui là. 😅) Aujourd’hui on va essayer de voir, globalement, combien ça coûte d’avoir un petit laboratoire photo argentique à la maison. Aller au laboratoire coûte cher, c’est un fait. Mais est ce que tout faire soi-même est vraiment un gain d’argent ?

Développer et tirer ses pellicules chez-soi ?
C’est possible ça ?

Développer ses pellicules à la maison paraît souvent inaccessible, mais c’est pourtant possible. Beaucoup de photographes, amateurs comme professionnels, développement eux même leurs photographies argentiques. C’est souvent une question de coût, mais c’est aussi un gain de temps puisque ça évite de devoir aller jusqu’au labo. Mais ça permet surtout d’avoir un contrôle total sur ses photographies. Si le travail est mal fait, ce ne sera pas de la faute du labo !

Dans cet article, nous allons nous concentrer sur les coûts qu’impliquent le développement argentique à la maison pour les comparer avec les prix d’un laboratoire afin de voir si l’idée est vraiment intéressante. Mais pour ceux qui sont déjà convaincus, cet article devrait vous aider à le mettre en place : Comment créer son laboratoire photo argentique à la maison ?

Développer ses pellicules

En France, développer et scanner une pellicule coûte généralement entre 12 et 18€. La moitié du prix correspond au prix du développement et l’autre moitié au prix du scan. On peut donc considérer qu’un développement seul coûte 6 à 9€ en laboratoire. Mais combien ça coûte de le faire soi-même ?

Comme nous l’avons vu dans l’article « Comment développer ses pellicules photo soi-même ? », développer des pellicules argentiques noir et blanc est très simple, et peut être fait très facilement à la maison avec peu de matériel. Mais développer des pellicules couleur, ou inversibles, demande plus d’investissements et de connaissances. On va donc se concentrer ici sur le développement de pellicules noir et blanc.

Matériel

Lorsqu’on se limite au noir et blanc, on n’a pas besoin de grand chose. Une simple cuve de développement argentique, et de quoi mesurer des quantités feront l’affaire (des éprouvettes pour des produits liquides ou une balance de précision pour des produits solides). Pour les autres éléments, tous peuvent être trouvés dans vos tiroirs. Vous n’aurez pas besoin d’en acheter spécialement pour l’occasion (ciseaux, décapsuleur, pinces à linge, …).

Pour ma part, j’ai uniquement acheté ceci :

  • Une Cuve de développement : 35€
  • Des éprouvettes graduées : 20€
  • Total : 55€

C’est un petit investissement certes, mais ça reste plutôt raisonnable. D’autant que ce sont des éléments qui peuvent durer de nombreuses années.

Consommables (coût par pellicule)

Du côté des consommables, c’est un peu plus compliqué à calculer, les prix dépendent totalement des chimies que vous utilisez. Néanmoins, hormis pour les kits déjà préparés qui sont souvent plus cher, toutes les chimies ont des coûts de revient relativement similaires. Vous pouvez donc vous appuyer sur mon exemple.
Dans mon cas, pour des pellicules noir et blanc, je tombe sur ceci :

  • Révélateur : 0.55€
  • Bain d’arrêt : 0.05€
  • Fixateur : 0.80€
  • Agent mouillant : 0.05€
  • Eau : 0.10€
  • Total par pellicule : 1.55€

En noir et blanc, on tombe donc sur un coût aux environs des 1.50€ par pellicule. Ce qui est très loin des 6 à 9€ proposés en laboratoire, ce qui rend l’idée très intéressante. Malgré tout, faites attention, les produits chimiques utilisés pour développer des pellicules argentiques ont tous une date de péremption, il faut généralement les utiliser dans 12 mois après l’ouverture. Si vous faites 3 pellicules par an, vous risquez donc de devoir jeter une bonne partie de vos produits, ce qui est intéressant ni pour votre portefeuille, ni pour l’environnement.

Dans le cas où vous voulez faire du développement couleur, globalement le prix va être dans les 2€ par pellicule, et même si l’investissement en matériel est un peu plus conséquent, on reste également très loin des prix pratiqués en laboratoire.


Offre partenaire

Vous pouvez retrouver les produits et le matériel nécessaire à développer vos pellicules
chez Digit Photo


Scanner ses pellicules

Alors le scanner à pellicule c’est une autre paire de manche. Ici l’investissement financier est beaucoup moins motivant. Là où pour développer des pellicules on ne dépense pas trop d’un coup, ici la facture est beaucoup moins sympa. Un scanner à pellicule avec une qualité correcte coûte, au minimum, 200 à 250€. Si vous vous orientez vers des scanners en dessous de 150€, sachez que vous aurez un résultat similaire, et pour moins cher, en prenant vos négatifs en photo directement avec votre téléphone.

Malgré tout, si un scanner à négatif n’est pas donné, ici le grand avantage, c’est qu’à part de l’électricité et du temps, aucune dépense ne viendra s’y ajouter ! Au final, acheter un scanner à pellicule est uniquement intéressant si vous avez beaucoup de pellicules à faire. En prendre un pour ne faire que quelques pellicules n’est pas très rentable.

Néanmoins, avant de vous lancer là-dedans, il faut rester conscient que scanner une pellicule demande beaucoup de temps puisque les scanners grands publics ne sont pas automatisés. Il faut donc avoir du temps à y accorder, sans quoi, aller au laboratoire restera plus intéressant. Mais pour ceux qui veulent un scanner, voici l’article qu’il vous faut : Comment choisir son scanner ?

Tirer ses photographies argentiques

Tirer ses propres photographies sur papier est une expérience très intéressante et très satisfaisante. Mais c’est aussi plus compliqué que de développer ou scanner une pellicule. Tirer ses photographies demande pas mal de matériel et surtout beaucoup de place, ce n’est donc pas à la portée de tous.

Malgré tout, même si cela demande beaucoup de matériel, ce n’est pas nécessairement une activité très chère. Beaucoup de personnes se débarrassent de leur vieux laboratoire photos devenu inutile et trop encombrant. Il est donc possible de se procurer presque tout le nécessaire pour vraiment pas cher sur le marché de l’occasion.

Matériel

Ici, je ne vais pas faire le détail de tous les éléments dont on a besoin, puisque le prix dépends énormément d’où vous vous les procurez. Créer un laboratoire neuf coûte extrêmement cher. Sachez que l’élément le plus important est l’agrandisseur. C’est lui qui projette nos photographies pour les transférer sur le papier. Et neuf, lui seul coûte entre 800 et 2000€.

Pourtant, du côté de l’occasion, vous pouvez vous procurer tout le nécessaire pour plus ou moins 150€. Je vous conseille donc vivement de vous armer de patience et de rechercher les offres les plus intéressantes. Mais n’oubliez pas que c’est vraiment au cas par cas. Certains auront tout pour une bouchée de pain et d’autre en auront pour plusieurs centaines d’euros, c’est vraiment très hétérogène suivant où vous vous le procurez.

Total : 150€

Consommables

Du côté des consommables la question est un peu plus complexe. Leur coût dépend de beaucoup de paramètres. Suivant le format de vos tirages et les quantités que vous produisez, les prix peuvent être significativement différents.

Globalement, sachez que 90% du prix d’un tirage correspond au prix du papier que vous utilisez, et ces derniers ne sont pas donnés. Sachant qu’on obtient très rarement le résultat que l’on souhaite du premier coup, un petit tirage de 10x15cm revient souvent autour des 0.60€, quand un tirage en format A4 peut avoir un coût de revient situé autour des 2€.

Vous aimez cet article ?

Notez le !

4.5 /5 - 2 votes

Vous avez trouvé ce post utile ?

Partagez le sur les réseaux sociaux !

Vous n'avez pas aimé cet article ?

Permettez moi de l'améliorer !

Que voulez-vous voir dans cet article ?

La newsletter

Restez au courant des prochains articles !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *