Damien TROLARD

Le blog photo, tout simplement

Marre des photos floues ? Apprenez à le maîtriser et même à jouer avec !

Marre des photos floues ? Apprenez à le maîtriser et même à jouer avec !

Hello les loupiots, aujourd’hui on parle d’une des grandes galères de photographe : LE FLOU. Quand on ne le connait pas c’est un enfer à apprivoiser et pourtant il est pas si compliqué à éviter ! Aujourd’hui on vous explique comment le maîtriser et même comment jouer avec ! 😱

Tout d’abord la première chose importante que vous devez savoir c’est que non, il n’y a pas qu’un seul type de flou, ce ne serait pas drôle sinon 😁.
Du coup, votre première mission si vous l’acceptez, c’est de trouver à quel type vous faites face ! On va donc d’abord chercher à identifier lequel vous embête pour réussir à le dominer. Aller hop hop hop, c’est l’heure de commencer avec le premier !

Le flou de bougé

Comment le reconnaître ?

Le flou de bougé c’est le plus courant de tous. Il est facilement reconnaissable puisque quand il est présent c’est toute la photo qui est flou. Ca donne cette impression que l’image a bavé un peu. Il est dû au fait que l’appareil bouge pendant la prise de vue.

J’ai prit une jolie plante en photo, malheureusement j’ai tremblé un peu fort…

Pourquoi est-il présent ?

Il peut avoir plusieurs causes. La première, et souvent la principale, c’est que vous avez bougé pendant la prise de vue. Que ce soit parce que vous vous êtes déplacé pendant la photo, que vous ayez juste tremblé ou qu’un petit mouvement ce soit créé en appuyant sur le déclencheur. Le moindre mouvementent peut être suffisant pour créer ce flou qui est en général pas très sexy.

La deuxième cause, qui ne concerne que certains appareils, peut être un mouvement créé par l’appareil lui même. En général ça peut arriver avec les appareils qui contiennent un mirroir, en se relevant pour la prise de vue il peut arriver qu’il créé des vibrations qui résultent par un très léger flou de bouger. Ça peut arriver sur certains reflex, numérique comme argentique, mais c’est surtout le cas sur les plus anciens d’entre eux. Si votre appareil est plutôt récent il a peu de chance d’en être la cause.

Comment le corriger ?

Pour le corriger il y a deux méthode : Soit diminuer les mouvements de l’appareil à l’aide d’un trépied ou tout autre support d’appareil. Parfois, juste s’appuyer sur un mur ou sur une table peut réussir à corriger le problème. L’autre solution est de diminuer le temps d’obturation de la photo. L’idée est de faire en sorte que l’appareil passe moins de temps à prendre la photo. De cette façon on réduit le mouvement présent sur l’image. Pour ça on a plusieurs méthodes :

  • Apporter plus de lumière
  • Augmenter les ISO
  • Augmenter l’ouverture du diaphragme (diminuer la valeur f de l’appareil)

Toutes ces solutions auront pour effet d’augmenter la lumière captée par l’appareil, si votre appareil est automatisé il va alors réagir en diminuant de lui même le temps d’obturation, et c’est exactement ce qu’on voulait ! Si c’est un appareil manuel ce sera à vous de le diminuer, autrement votre photo sera trop lumineuse 😊

Un joli flou de bougé c’est possible ?

Le flou de bougé, comme tous les autres types de flous peut aussi venir apporter une touche artistique. A vous de voir comment le mettre en valeur mais faire une photo à la volée avec un temps d’obturation très lent peut venir créer un effet de mouvement supplémentaire. Alors n’hésitez pas à vous y essayer ! 😀

Le flou de mouvement

Comment le reconnaître ?

Contrairement au flou de bougé où c’est l’appareil qui est en mouvement, ici c’est un élément présent sur l’image qui est en mouvement. Du coup, tout comme son proche ami le flou de bougé, il est assez facilement reconnaissable lui aussi. On est quasiment certain que c’est lui lorsque toute la photo est nette sauf un élément. Il est souvent présent sur les photographies sportives. Depuis la course à pied jusqu’aux courses de voiture, ce sont les images les plus aptes à avoir du flou de mouvement du fais de la vitesse du sujet. Néanmoins, il peut arriver aussi avec des éléments qui bougent beaucoup moins vite. Que ce soit une feuille qui bouge ou un piéton qui se déplace, encore une fois il arrive qu’un très léger mouvement puisse être visible sur votre image.

Mince alors, il y a eu un coup de vent pile quand j’ai pris ma photo, les feuilles sont floues 😢

Pourquoi est- il présent ?

Le flou de mouvement est dû au mouvement d’un élément dans l’image. L’idée générale est la même que pour le flou de bougé. Lorsque vous prenez une photo, celle ci n’est pas instantanée. Si pendant la durée de la photo un élément bouge, il va venir créé une traînée sur l’image et c’est cette traînée qui créé cet effet de flou.

Comment le corriger ?

Ici aussi c’est une histoire de vitesse, on cherche encore une fois à diminuer le temps d’obturation de la photo. Cela aura pour effet de réduire le temps durant laquelle l’appareil prendra la photo et on aura donc moins de mouvementent présent sur l’image. De la même façon que le flou de bougé on a donc à nouveau nos 3 solutions :

  • Apporter plus de lumière
  • Augmenter les ISO
  • Augmenter l’ouverture du diaphragme (diminuer la valeur f de l’appareil)

Un joli flou de mouvement c’est possible ?

Contrairement aux idées reçu le flou n’est pas toujours moche et bon pour la poubelle. Bien maîtrisé, le flou de mouvement peut par exemple permettre de montrer la vitesse d’un sujet dans une photographie. Une robe qui virevolte, un oiseau qui bat des ailes, une voiture qui passe, on peut grâce à lui recréer toutes sortes de mouvements dans une image fixe. Et c’est aussi grâce à lui qu’on peut faire du Light-Painting. Ces photographie sur lesquelles ont peut dessiner grâce à une source lumineuse.

Le flou d’arrière plan

Comment le reconnaître ?

Le flou d’arrière plan peut être moins facilement reconnaissable. Il peut rendre toute la photo flou comme une partie. Si en faisant correctement la mise au point de votre appareil vous n’arrivez à obtenir qu’une partie de votre image nette, ne cherchez plus, c’est bien lui !

Contrairement aux types précédents lui n’est pas présent à cause d’un mouvement mais à cause de la physique de la lumière. Il arrive très souvent qu’on y soit confronté lors de photographies effectuées dans un environnement trop sombre.

Ça alors, en augmentant l’ouverture de mon objectif (diminuant la valeur f) le fond de ma photo devient flou ! 😲

Pourquoi est-il présent ?

Passons les explications physique et venons en au fait. Lorsque vous utilisez votre appareil celui ci dispose d’une zone sur laquelle votre photo sera nette. Tout ce qui est en dehors de cette zone sera alors dans le flou. On peut agir sur cette zone en la déplaçant lorsque nous modifions la mise au point. Mais on peut également agir sur sa taille, elle s’appelle la profondeur de champ.

Lorsque cette zone est toute petite on aura qu’une petite partie de notre photo qui sera nette, tout ce qui est devant et derrière cette zone sera dans un flou très dense. Tandis que lorsque cette zone est plus grande on a beaucoup moins cette sensation de flou et une plus grande partie de l’image va être nette.

Comment le corriger ?

Pour diminuer cet effet de flou il faut agrandir la profondeur de champ. Pour cela il faut diminuer l’ouverture de l’objectif (augmenter la valeur f). Si votre appareil est automatique, venir apporter plus de lumière suffira à faire en sorte qu’il réagisse en diminuant l’ouverture de lui même. Sinon, si vous êtes en manuel, diminuer l’ouverture aura aussi pour effet d’assombrir votre photo, il faudra donc compenser avec autre chose, en modifiant la vitesse d’obturation, les ISO ou encore en augmentant la puissance de la source lumineuse.

Un joli flou d’arrière plan c’est possible ?

Le flou d’arrière plan est le flou le plus couramment utilisé en photo. On lui donne même le joli nom de Bokeh. Lorsque qu’il est maîtrisé il permet de détacher le sujet du fond en créant un flou sur l’arrière de l’image. Il peut aussi simplement servir à masquer un fond pas très sexy ou encore à diminuer le niveau de détail du fond pour n’en garder que les lignes directrices.

Cependant faites attention, si vous utilisez une profondeur de champ vraiment trop réduite, vous aurez aussi beaucoup plus de chance que votre sujet ne soit pas entièrement net. Il arrive par exemple qu’en portrait le modèle ou le photographe ne bouge que de quelques centimètre et rende ainsi tout ou partie du visage flou, il est donc à utiliser en connaissances de cause !

En bref

Et voilà vous connaissez maintenant tout du flou. Vous connaissez maintenant les différents types qui existent et vous savez également comment l’éviter mais aussi qu’il est possible de jouer avec pour apporter différents effets. N’hésitez donc pas à regarder à deux fois avant de supprimer une photo que vous trouvez flou !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.