Damien TROLARD

Le blog photo, tout simplement

Mode manuel, semi-auto ou automatique, j’utilise quoi ?

Mode manuel, semi-auto ou automatique, j’utilise quoi ?

Hello les… Pianos ? Vous avez le plus bel appareil photo de votre vie entre vos mains et vous souhaitez apprendre à vous en servir comme un pro ? Toutes mes félicitations, vous êtes au bon endroit, c’est par ici que ça ce passe 😊

Les appareils modernes disposent de tous de petits ordinateurs embarqués qui nous facilitent grandement la vie, on va voir aujourd’hui comment en profiter tout en gardant le contrôle sur nos photos !

Pour faire les choses dans l’ordre on va s’organiser par niveau. Commencer par les choses les plus simples c’est toujours plus facile que de rentrer tout de suite dans le dur 😁 Donc on va d’abord parler des modes automatiques !

Les modes automatiques – Niveau 4/20

Aaaaaaaaaaah les modes automatiques. Quelle merveilleuse époque où nous sommes. Avoir un appareil qui sait déjà presque tout faire c’est quand même un gros gain de temps et ça rend surtout les appareils professionnels à la portée de tous ! C’est quand même bien agréable. Ils sont plusieurs modes différents à se concurrencer, mais alors, lequel utiliser et quand ?

Le mode P

Sur presque tous les appareils et encore plus sur les appareil d’entrée de gamme (globalement, en dessous de 600€), on retrouve une quantité de ces doux modes automatiques. On en retrouve presque tout le temps un, présent même sur les argentiques, qui s’appelle P. P comme Patate me direz vous, et bien oui ! Tout comme les patates, on fait de tout avec, chaud, froid, en salade, en frites, en purée ou même sautées on fait tout avec le mode P ! 😍

C’est un petit bonheur quand on débute et qu’on a pas trop envie de se prendre le choux ! Si vous donnez votre appareil à quelqu’un qui ne le connait absolument pas mettez lui le mode P et Paf ! S’il sait appuyer sur le déclencheur, il saura aussi faire des photos !

Vous l’aurez donc comprit le mode P, aussi parfois noté Program (pour Automatique-Programmé aka « Programmed-Automatic » en anglais) c’est un peu le mode à tout faire. En gros, l’appareil se débrouille avec ce qu’il voit et il essaie de faire du mieux qu’il peut pour garder une image qui ne soit ni trop lumineuse ni trop sombre tout en essayant de ne pas être flou. Alors évidemment, quand on délègue tout le boulot à son appareil il n’arrive pas toujours à faire exactement ce qu’on voudrait. Mais tant que vous restez dans des photos assez classiques du type photos de paysage ou photos de famille, il fera le boulot correctement et vous suffira amplement. Le mode P c’est finalement le mode Pas de prise de tête 😊

Les modes Auto / A+

Noté Auto chez Nikon, A+ chez Canon et que sais-je encore chez d’autre fabricants d’appareil photo, le mode automatique est une sorte de mode P un peu plus poussé.

Là où le mode P se contentera d’analyser l’image pour essayer de conserver une image qui ne soit ni trop claire ni trop sombre quoi qu’il arrive, le mode automatique va aussi essayer de la rendre jolie. Ici, l’appareil va chercher à comprendre ce qu’il se passe dans l’image. Est ce que c’est un portrait ? Est ce que c’est une photo de plage ? De fleur ? Ou que sais-je encore ? Et en fonction des circonstances qu’il détecte, il va essayer d’adapter ses paramètres à la situation. Par exemple, lors d’un portait, l’appareil va essayer de créer du flou en arrière plan pour détacher le visage du fond, ce que le mode P n’aurait pas forcément fait de lui même.

En soit le mode automatique n’est rien d’autre qu’un mode P qui s’adapte à la situation pour rendre l’image la plus jolie possible. Malheureusement encore une fois il n’est pas toujours capable de s’adapter parfaitement et fera donc ce qu’il pourra en fonction de la situation et de ce qu’il en comprend. C’est un mode très performant sur les appareils récents, vous pouvez vous en servir autant que vous le souhaitez mais sur des appareils plus anciens (avant 2008) restez méfiants. Les appareils avaient beaucoup de mal à détecter la situation dans laquelle ils étaient et il arrivait que de beaux ratés se glissent dans les photos.

C’est donc encore une fois un mode qui sert à tout, on peut l’utiliser en toutes circonstances, il faut juste rester vigilant, il peut arriver qu’il ne comprenne pas ce qu’il voit sur la photo, d’autant plus sur des appareils anciens ou sur des photos plutôt sombres.

Les modes Portrait, Paysage, Sport, et j’en passe

Ces modes portent un peu tous les noms imaginables. Ils varient suivant les appareils et les marques mais leur utilisation semble assez explicite. Un peu comme le mode automatique c’est encore une fois l’appareil qui va se débrouiller à votre place pour trouver les paramètres adéquats. Il diffère du mode Auto dans le sens où ce n’est pas l’appareil qui va essayer de deviner à quoi correspond la scène, c’est vous qui lui dites explicitement de quelle situation il s’agit. Et à partir de là il s’adaptera alors en fonction pour obtenir une image la plus qualitative possible.

Les modes semi-automatique – Niveau 15/20

Ici on monte clairement d’un niveau. Pour utiliser ces modes et en tirer le maximum vous devrez avoir au minimum les bases de la photographie. On en parle ici : Focale, Ouverture, vitesse d’obturation, ISO, késako ?

Les modes semi automatiques sont très pratique, ils permettent de fixer une valeur précisément tout en laissant l’appareil adapter le reste des paramètre en fonction de cette valeur. Cela nous permet une marge de travail plus grande qu’en tout manuel tout en n’ayant pas besoin de garder un œil sur tous les paramètres.

Priorité vitesse (Tv / S)

Le mode priorité vitesse d’abord. Celui là permet de fixer la vitesse d’obturation de votre appareil. Ainsi vous pourrez facilement obtenir des effets de flou ou au contraire d’avoir une photo très nette (dans le cas de photographie sportive par exemple). Une fois votre vitesse définie l’appareil jouera alors avec l’ouverture pour pouvoir garder une image ni trop claire ni trop sombre. Votre appareil devient alors votre assistant, vous vous occupez de la partie qui vous intéresse et lui s’occupe du reste !

Il vous sera principalement utile dans des situations où c’est la vitesse qui prime. Si vous souhaitez prendre en photo une voiture qui passe par exemple, vous savez qu’il vous faudra une vitesse conséquente. Définissez alors la vitesse que vous souhaitez et l’appareil s’occupera de l’ouverture.

Priorité ouverture (Av / A)

La priorité ouverture est l’exact opposé de la priorité vitesse, il fonctionne sur le même principe mais ici c’est vous qui vous occupez de l’ouverture et lui qui s’occupe de la vitesse. C’est surtout pratique en portrait ou en paysage. Par exemple en portrait vous vous placez à f1.8 pour avoir un beau flou d’arrière plan (aka le Bokeh) et peu importe la lumière, l’appareil se débrouillera pour garder une image parfaite 🙂

Dans ce mode restez tout de même méfiant vis à vis de la vitesse que votre appareil choisi. Si vous êtes avec une ouverture vraiment petite, il n’est pas rare que l’appareil utilise des vitesses très longue et là, attention au flou de bouger !

Le mode manuel – Niveau 24/20

Le mode manuel est un mode extrêmement compliqué à appréhender, ne cherchez pas à tout de suite passer en manuel sans quoi vous risquez d’avoir très peu de photos bonnes. Si vous souhaitez quand même vous y essayez alors que vous êtes débutant, pensez à utiliser les modes semi-automatiques qui vont faciliteront bien la tâche et vous permettront d’apprendre plus facilement.

Ici l’appareil ne fera plus rien pour vous, c’est à vous de vous débrouiller, si la photo est ratée vous ne pourrez vous en prendre qu’à vous même. Il peut être très pratique dans des circonstances où on a le temps de réfléchir à ses paramètres. Mais il peut aussi être une grosse contrainte dans des situations où il faut réagir vite. La clé du mode manuel est l’anticipation. Si vous savez approximativement quels paramètres vous allez utiliser à l’avance, vous gagnerez un temps fou. Même si ils sont approximatifs, si vous vous placez à f5.6 alors qu’il vous fallait un f4 ce sera toujours plus rapide à changer que si vous étiez à f22.

Le mode manuel c’est un peu le Graal, beaucoup de photographes veulent absolument shooter en manuel. En vrai, beaucoup de professionnels utilisent aussi bien le mode manuel que les modes semi-automatiques. Savoir faire un mix des deux est un véritable gain de temps et vous permettra de vous adapter à toutes les situations. Maintenant c’est à vous de voir où vous êtes le plus à l’aise. L’important étant de réussir à produire la photographie qu’on imagine.

En bref

Les appareils modernes sont capable de faire des photos très qualitative grâce à leurs modes automatiques. Aujourd’hui, efficaces dans bon nombre de situations, ces modes pourront convenir à tous les débutants ou simplement les personne qui ne souhaitent pas approfondir leur connaissance en photographie.

Les modes semi-automatique et le mode manuel quand à eux s’adressent avant tout à des photographe plus avertis. Ils nécessitent des connaissances minimales en photo pour réussir à les apprivoiser et en tirer le maximum. Pour apprendre à son rythme, les modes semi automatique sont d’excellent assistants et vous permettront de réaliser toutes vos idées, n’hésitez donc pas à jouer avec ces derniers pour créer vos plus beaux clichés !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.