Damien TROLARD

Le blog photo argentique

Comment choisir sa pellicule argentique ?

Comment choisir sa pellicule argentique ?

4.8 /5 -
5 votes

En argentique, la pellicule est un élément à part entière de la photographie. Elle peut en changer complètement sa perception en venant jouer sur différents paramètres. En fait, chacune a un rendu unique et chaque photographe a ses préférences. Seulement chacune d’entre elle a aussi ses limites. Choisir sa pellicule est donc un savant mélange entre goûts personnels et contraintes techniques. Mais alors, comment faire le bon choix ?

Suivant l’appareil photo

Commençons par parler de votre appareil. Et oui, tous les appareils n’utilisent pas le même type de pellicule. Tout comme au cinéma où il existe différentes tailles de pellicule, la photographie utilise elle aussi différents formats. Vous devez vous procurer des pellicules adaptées au format utilisé par votre appareil. Si vous avez un doute, un petit tour sur votre moteur de recherche préféré muni du nom de votre appareil devrait pouvoir vous guider.

Le format 135

Ilford HP5+ 135
Exemple de pellicule 135 :
La Ilford HP5+

Le 135, aussi appelé 35mm ou 24×36, est le format le plus couramment utilisé en argentique. Ce sont les pellicules les plus faciles à trouver dans le commerce. Si votre appareil utilise une pellicule 135 ne soyez pas inquiet, vous n’aurez aucun mal à trouver ce qu’il vous faut, en boutique spécialisée ou en ligne. Certains supermarchés en vendent même encore quelques-unes, bien qu’ils n’offrent plus le choix d’antan.

Ce format est proposé en plusieurs longueurs différentes. Suivant les modèles, vous pourrez produire 12, 24 ou 36 photographies par pellicule. Mais attention, si une pellicule moins longue est moins coûteuse à l’achat, elles coûtent toutes le même prix au développement. Au final, il est souvent préférable de privilégier les 36 poses pour réduire les coûts.

Le format 120

Exemples de pellicules 120
Exemples de pellicules 120
Source : Wikipedia

Le format 120 est présent dans des appareils anciens, ou haut de gamme. Sa pellicule est beaucoup plus grande que le format 135. Elle permet d’obtenir des images de qualité supérieure en contenant plus de détails. Suivant les appareils, cette pellicule est capable de produire différentes tailles d’images. Vous obtiendrez alors 16 photos par pellicule pour des négatifs de 6×4.5cm, 12 en 6×6, 10 en 6×7, et 8 en 6×9.

Encore fabriquées de nos jours, les 120 sont quand même moins faciles à trouver. Bien que la plupart des grands fabricants produisent encore leurs pellicules en 135 et en 120, les moins courantes peuvent ne pas être disponibles dans ce format. Ici, pour vous en procurer, oubliez les supermarchés, mais vous en trouverez facilement dans des magasins spécialisés ou en ligne.

Les autres formats

Il existe de nombreux autres formats de pellicule. Mais la plupart d’entre eux sont très difficilement trouvables voire plus du tout produits. Seul le format 110 semble revenir chez certains fabricants depuis quelque temps, mais il n’existe qu’une poignée de laboratoires capables de les développer.

Si votre appareil utilise un autre format, vous risquez donc d’avoir beaucoup de mal à vous fournir en pellicule, tout comme à trouver un laboratoire pouvant les développer. Mais il existe tout de même deux exceptions :

Le format 220 : un 120 déguisé

Les pellicules 220 ne sont plus trouvables dans le commerce, mais si vous trouvez de vieilles pellicules en format 220, sachez que ces dernières sont en réalité des pellicules au format 120. Elles sont simplement 2 fois plus longues. Vous pourrez donc parfaitement vous en servir dans un appareil nécessitant des pellicules 120.

Fabriquer ses pellicules 620

Le format 620 est lui aussi devenu introuvable. Seulement, il est encore possible d’en fabriquer soit même en transformant une pellicule 120 en pellicule 620. La seule différence entre ces deux formats est l’axe de la pellicule. En vous procurant des axes de 620, vous pourrez donc en fabriquer vous-même. D’ailleurs quand vous les faites développer, pensez à demander à votre laboratoire de vous les restituer, autrement il faudra vous en procurer de nouveaux à chaque fois. De nombreux tutoriels existent sur internet pour vous montrer comment faire.

La sensibilité ISO / DIN / ASA

La situation lumineuse va beaucoup jouer sur le choix de la pellicule. Certaines sont adaptées pour faire des photos sous un grand soleil, et d’autres, dans des situations plus sombres. Mais une fois une pellicule placée dans l’appareil, il est compliqué d’en changer avant de l’avoir terminée. Il est donc nécessaire bien la choisir avant de commencer à photographier !

Pour cela, c’est la sensibilité à la lumière de la pellicule qui va jouer. Elle est aujourd’hui appelée ISO, mais certains appareils utilisent également les anciennes unités : le DIN ou l’ASA. Pour les personnes ayant un appareil utilisant encore ces unités, pas de panique. Ces valeurs sont toujours mentionnées sur la pellicule. Et même si ce n’est pas le cas, il vous suffira simplement vous référer à un tableau de conversion comme celui-là.

Quel ISO choisir pour ma pellicule ?

Un film a une sensibilité à la lumière définie lors de sa fabrication. Plus un film va être sensible à la lumière, moins il aura besoin d’être exposé longtemps pour en imprimer la photo. Par exemple, en journée et à l’extérieur, on aura tendance à utiliser des films avec des ISO plutôt faibles, situés entre 50 et 200. Cela permettra d’obtenir des photos correctement exposées facilement. Mais si on a moins de lumière, comme en intérieur ou le soir, on aura plutôt tendance à utiliser des films avec une sensibilité plus élevée. Généralement entre 800 et 3200 ISO.

Pellicule Ilford XP2 Super
Pellicule Ilford XP2 Super
avec la mention « ISO 400/27° »

Il est donc important de réfléchir en amont aux photographies qu’on va faire. Utiliser un film inadapté peut résulter en des photos floues, trop sombres ou trop claires. Mais si vous souhaitez avoir une pellicule capable de faire un peu de tout, dirigez-vous vers des 400 ISO. Ces dernières peuvent ne pas être suffisantes en situation de très faible éclairage, mais elles restent tout de même adaptées à la majorité des situations.


Offre partenaire

Retrouvez un large choix de pellicules sur la boutique partenaire


Suivant votre niveau, vos moyens, et vos envies

Votre niveau en photographie et vos moyens financiers peuvent également peser dans la balance. Et oui, certaines pellicules sont plus compliquées que d’autre à appréhender. De plus, toutes n’ont pas le même prix, certaines sont donc plus recommandées que d’autres pour débuter.

La facilité d’utilisation

Photographie effectué avec une Ilford HP5+

Toutes les pellicules sont différentes et réagissent d’une manière unique à la lumière. Là où certaines pellicules supportent très mal les erreurs d’exposition, d’autres les acceptent bien mieux. Ces pellicules sont donc plus faciles à utiliser, et permettent d’obtenir de jolies photographies facilement, même pour les débutants !

La pellicule noir et blanc Ilford HP5+ 400, par exemple, est connue pour être très facile à prendre en main, tout comme sa proche cousine la Kentmere Pan 400. Du côté de la couleur, les Fujifilm Superia X-TRA 400 sont aussi de très bonnes pellicules pour débuter. Et si vous n’êtes pas sûr de vous, ou que vous souhaitez d’abord vous essayer avec une pellicule moins coûteuse, la Fujicolor C200 peut aussi vous convenir. Elle sera simplement moins à son aise si la lumière se fait rare.

Fujifilm Superia X-TRA
Pellicule couleur
Fujicolor C200
Pellicule couleur
Ilford HP5+ 400
Pellicule noir & blanc
Kentmere Pan 400
Pellicule noir & blanc

Le prix

Le prix peut lui aussi beaucoup jouer sur le choix d’une pellicule. Et oui, entre prendre 3 pellicules à 5€ et une seule à 15€, la question est bien souvent vite répondue. En plus, si vous êtes débutant, il y a de bonnes chances pour qu’une partie des photographies de vos premières pellicules soient ratées, ne vous ruinez donc pas dans des pellicules trop coûteuses, entraînez-vous d’abord avec des pellicules plus abordables !

Il existe des modèles et des marques qui sont connus pour proposer des pellicules vraiment bon marché. En couleur, vous pouvez aller voir du côté de la Fujicolor C200 ou de la Kodak Gold 135. Ces dernières existent depuis la nuit des temps, et ont justement été démocratisées grâce à leur bas coût. Enfin, du côté du noir et blanc, Kentmère, Fomapan et Agfa sont des marques connues pour proposer certaines de leurs pellicules sous la bare des 5€.

Fujicolor C200
Pellicule couleur
Kodak Gold 135
Pellicule couleur
Fomapan 400
Pellicule noir & blanc
Agfa APX 400
Pellicule noir & blanc

Vos goûts

Enfin, vos envies sont le dernier point qui peut vous amener vers une pellicule plutôt qu’une autre. Chacune est unique, et a donc un rendu différent. Couleur ou noir et blanc, grain fin ou marqué, contraste léger ou puissant, tous ces éléments varient d’une pellicule à l’autre. C’est à vous de choisir une pellicule dont le rendu vous plaît !

Dans tous les cas n’hésitez pas à être curieux, et à essayer de nouvelles pellicules régulièrement, c’est le meilleur moyen pour réussir à trouver la perle rare qui correspondra à vos envies !

Vous aimez cet article ?

Notez le !

4.8 /5 - 5 votes

Vous avez trouvé ce post utile ?

Partagez le sur les réseaux sociaux !

Vous n'avez pas aimé cet article ?

Permettez moi de l'améliorer !

Que voulez-vous voir dans cet article ?

La newsletter

Restez au courant des prochains articles !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *