Damien TROLARD

Le blog photo argentique

Développer ses pellicules en Stand Dev

Développer ses pellicules en Stand Dev

3.5 /5 -
13 votes

Qu’est-ce que le Stand développement ?

Le Stand Développement, ou Développement Lent, souvent abrégé en Stand Dev, est une technique de développement de pellicules noir et blanc. Utilisée dès les années 1880, cette méthode ancienne consiste à procéder à une révélation sans agitation. A l’aide d’un révélateur extrêmement dilué, la révélation se fait alors très lentement pour permettre à la pellicule de révéler tous ses détails.

Néanmoins, du fait de sa lenteur, et de son résultat pas toujours très qualitatif, le stand dev est aujourd’hui assez peu utilisé. Rare sont les laboratoires qui acceptent de développer des pellicules noir et blanc avec cette technique. Seuls les aventuriers qui développent leurs pellicules eux-mêmes peuvent être amenés à développer en Stand Dev.

A quoi ça sert ?

Le Stand Dev a de nombreux avantages. Tout d’abord, développer une pellicule avec cette méthode est très économique, elle utilise une quantité infime de révélateur, ce qui permet de développer une pellicule pour un coût dérisoire.

Mais elle est aussi très avantageuse pour les photographies. Elle permet notamment de dévoiler toute la finesse de la pellicule aussi bien dans les ombres que dans les hautes lumières en augmentant la netteté et le grain des images tout en réduisant son contraste.

Et plus fort encore, elle permet de développer la plupart des pellicules avec la même durée de développement, peu importe les recommandations du constructeur. Même s’il est conseillé d’adapter quelque peu la durée de révélation suivant la sensibilité de la pellicule, avec cette méthode on restera le plus souvent autour d’1h de révélation. C’est à vous de juger si une pellicule mérite de voir son temps de révélation modifié ou non.

En développant lentement tous les détails des ombres comme des hautes lumières de vos photographies, cette méthode donne même la possibilité d’exposer une même pellicule avec plusieurs sensibilités différentes. Avec le Stand Dev, il est donc possible de pousser et de retenir une même pellicule, ce qui est parfaitement impossible avec un développement classique.

Malgré tout, si le stand développement permet de développer des pellicules pour une utilisation plus large en venant récupérer beaucoup de détails, il n’est pas miraculeux pour autant. Le résultat peut être assez éloigné de celui attendu avec un développement plus classique, et la qualité des image peut être revue à la baisse. Bien choisir sa pellicule en amont reste la clé pour obtenir des images qualitatives.

Voyez finalement le Stand Dev comme un moyen d’expérimenter un résultat différent de celui attendu avec un développement plus classique, et non comme une solution magique à toutes les contraintes de l’argentique.

Quel révélateur utiliser ?

Tous les révélateurs ne fonctionnent pas en Stand Développement. Certains d’entre eux ne remplissent plus aussi bien leur rôle quand ils sont trop diluées, notamment à cause d’un pH trop neutre. Mais il existe des révélateurs connus pour être parfaitement adaptés à cette pratique.

Le plus connu d’entre eux est le Rodinal. C’est un révélateur produit à l’origine par Agfa, qui en a cessé la production depuis 2004. Cependant, la marque a été revendue, et les droits du nom Rodinal sont maintenant partagées entre Labo-Argentique.com en France, et ADOX dans le reste de Europe et en Amérique du Nord.

Malgré tout, sa recette a été rendue publique par Agfa avant la vente de la marque. Des produits identiques au Rodinal sont donc proposés par d’autres fabricants sous différents noms comme le Fomadon R09 ou le Adox Adonal en Europe, ou encore le Blazinal en Amérique du Nord.

Mais même si les Rodinal sont les révélateurs les plus connus pour cette pratique, le Ilford LC29 et le Kodak HC110 donnent également d’excellents résultats.


Offre partenaire

Vous pouvez retrouver ces révélateurs en vente chez Digit Photo :


Comment développer en Stand Dev ?

Développer une pellicule noir et blanc en Stand Dev n’est pas plus compliqué que de développer une pellicule normalement. La seule différence se trouve à l’étape de révélation. Ici, nous allons utiliser un révélateur extrêmement dilué et le laisser agir durant 1h.

Pré-mouillage

Mettez la pellicule en spire dans votre cuve puis ajoutez y de l’eau à environ 20°C. Mélangez le tout doucement durant 5 minutes, puis videz l’eau avant de passer à la révélation.

Préparer le révélateur

Pour du Rodinal

Nous allons utiliser le Rodinal (Fomadon R09, Adox Adonal, Blazinal, ou autre) dilué à 1+99. Soit 1mL de révélateur pour chaque 100mL de préparation. A noter qu’il est nécessaire d’avoir au minimum 5mL de révélateur par pellicule. Comptez donc 5mL de révélateur et 495mL d’eau pour chaque pellicule.

Pour du Ilford LC29

En Stand Dev, on utilise le Ilford LC29 dilué à 1+99. Soit 1mL de révélateur pour chaque 100mL de préparation. Ilford ne mentionne pas de quantité minimum à utiliser par pellicule, mais sa composition étant proche de celle du Kodak HC110, vous pouvez prendre 6mL comme référence. Comptez donc 6mL de révélateur et 594mL d’eau pour chaque pellicule.

Pour du Kodak HC110

Avec le HC110 en sirop (CAT 501-0541)

On utilise le Kodak HC110 dilué à 1+119 (non-officiellement appelée la dilution G). Il est nécessaire d’avoir au minimum 6mL de révélateur par pellicule, soit, pour chaque pellicule, 6mL de révélateur et 714mL d’eau.

Avec le HC110 à faible concentration (CAT 500-1466)

On utilise le Kodak HC110 dilué à 1+36.5 (non-officiellement appelée la dilution G). A noter qu’il est nécessaire d’avoir au minimum 19mL de révélateur par pellicule, soit, pour chaque pellicule, 19mL de révélateur et 694mL d’eau.

Révélation

La révélation dure 60 minutes (à environ 20°C) : Versez votre révélateur puis mélangez les 30 première secondes. Taper d’un coup sec la cuve contre la table afin de chasser les bulles de la pellicule. Enfin, laissez le produit agir durant 30 minutes.

A la 30e minute, mélangez doucement durant 30 secondes en retournant la cuve, puis tapez la contre la table pour chasser les bulles. Laissez à nouveau le produit agir 30 minutes pour obtenir nos 60 minutes de révélation.

Une fois le temps écoulé, vous pouvez vider votre révélateur et passer à la suite.

Fixation et rinçage

La fin du processus se déroule comme pour un développement classique, on utilise un bain d’arrêt, avant de venir fixer puis rincer la pellicule normalement.

Bilan

Et voilà ! Vous savez maintenant développer vos pellicules en Stand Développement. Vous êtes maintenant capable de développer n’importe quelle pellicule à n’importe quel ISO, même si vous n’avez aucune idée de comment elle devrait être révélée avec la méthode classique !

Vous aimez cet article ?

Notez le !

3.5 /5 - 13 votes

Vous avez trouvé ce post utile ?

Partagez le sur les réseaux sociaux !

Vous n'avez pas aimé cet article ?

Permettez moi de l'améliorer !

Que voulez-vous voir dans cet article ?

Commentaires

  1. Merci pour ces informations, je vais tenter un développement en une heure et comparer avec ce que je fais habituellent à 1+9 ou 1+19.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *