Damien TROLARD

Le blog photo argentique

Choisir son papier argentique – RC ou FB, mat ou brillant, multigrade ou pas ?

Choisir son papier argentique – RC ou FB, mat ou brillant, multigrade ou pas ?

5 /5 -
1 vote

Lorsqu’on installe un home-lab argentique, ou même qu’on souhaite faire faire des tirages photo chez un professionnel, choisir son papier argentique est souvent compliqué. Il en existe des dizaines de sortes, et les différences entre chacun ne sont pas toujours très claires. Aujourd’hui, on va voir comment bien choisir son papier photo argentique, pour réussir à tirer ses photos argentiques sur papier comme un pro !

Quel type de papier ?

La Papier RC – Facile à utiliser et bon marché

La papier photo argentique noir et blanc est divisé en deux grandes catégories. Le premier est le papier RC, pour “Resin Coated”, aka “recouvert de résine”. On l’appelle aussi parfois le papier plastique, du fait de la couche de polyéthylène dans laquelle le papier est emprisonné.

C’est sans aucun doute le plus utilisé dans les laboratoires amateurs, puisque c’est le papier le plus facile à travailler. Il demande très peu de temps de rinçage, et surtout, il sèche très facilement à plat ou accroché à un fil avec une pince à linge.

Tout le monde peut réussir à faire des tirages RC. Il est parfait pour apprendre à se servir de son agrandisseur et prendre ses marques dans son laboratoire. En plus ce papier est relativement peu coûteux, donc on peut se permettre de faire des erreurs sans avoir trop mal au porte-monnaie. Mais ne le voyez pas comme un papier bas de gamme pour autant, il est tout de même très utilisé dans le milieu professionnel, aussi bien en laboratoire que par des photographes pour faire des tirages à des prix accessibles.

Le papier FB – Une finition parfaite

Le papier FB, pour “Fiber Base”, aka “Base en fibre”, plus couramment appelé le papier baryté en français, est lui un papier principalement utilisé dans le monde professionnel. Ce sont des papiers utilisés le plus souvent pour réaliser des tirages d’art, ou plus généralement des photos destinées à être exposées. C’est avant tout un papier de qualité supérieure qui se conserve très bien dans le temps, il permet d’obtenir des noirs très puissants et énormément de profondeur dans les images. Mais cette qualité a aussi un certain coût.

De plus, si ce papier est très qualitatif, il est aussi nettement plus compliqué à travailler. Contrairement au papier RC, celui-ci ne dispose que de fibre de papier qui viennent s’imprégner des chimies, il est donc nettement moins facile à appréhender, et surtout, il demande 20 à 30 minutes de rinçage. Enfin, celui-ci est aussi sujet à se déformer s’il est mal séché. il faut qu’il soit parfaitement maintenu pour permettre aux fibres de se tendre convenablement, aux bonnes dimensions, et sans se gondoler.

En bref, c’est un papier qui donne des résultats magnifiques lorsqu’il est maîtrisé, mais il demande beaucoup de pratique, de temps, et de moyens, pour en tirer le maximum.

Finition mate, satinée, perlée, ou brillante ?

Ensuite, vient le choix de la finition du papier. Ce qu’on appelle la finition est la fine pellicule qui vient créer un aspect pouvant aller du mat au brillant sur l’image. C’est c’est souvent un choix compliqué, surtout pour les débutants, voici les propriétés de chacun d’entre eux.

Le papier mat est un papier à l’aspect granuleux qui ne réfléchit absolument pas la lumière. Il a tendance à limiter le contraste, et à mettre en avant les nuances de gris. On l’utilise principalement pour mettre en avant les détails d’images très contrastées où l’œil aurait tendance à se prendre avec d’autres type de papier. Il est beaucoup utilisé en portrait ou en paysage.

Le papier satiné (ou semi-mat) quant à lui est un papier à cheval entre le mat et le brillant. Il met très bien en valeur les nuances de gris, sans avoir l’aspect granuleux du papier mat. Cependant, il ravive bien plus les contrastes que son homologue, et reflète très légèrement la lumière, tout en restant suffisamment discret pour pouvoir être exposé.

Le papier perlé et le papier lustré sont des dérivés du satiné, et en ont les mêmes caractéristiques. Simplement, le perlé vient ajouter de petites perles (d’où son nom) qui viennent créer du relief, et mettre en valeur le grain des photographies, tandis que le lustré vient au contraire lisser le rendu, pour avoir un aspect plus doux. (attention cependant, le perlé est hyper efficace sur des formats assez grands mais fait perdre en netteté sur de petits formats)

Le papier brillant de son côté est un papier qui a le grand avantage de booster le contraste des images, ce qui leur donne souvent un aspect assez très joli même si le tirage n’est pas parfait. Cependant attention, il est presque impossible de l’exposer à cause des reflets qu’il crée. De plus, il est sujet aux traces de doigts sur les petits formats qui passent de main en main.

Contraste fixe ou variable ?

Lorsqu’on fait des tirages argentiques, c’est le papier qui définit le contraste de l’image finale. Ces derniers sont échelonnés par grades. Ce sont des valeurs, allant de 1 à 5, qui correspondent chacune à un niveau de contraste, 1 étant le plus doux, et 5 le plus puissant.

Il existe du papier à contraste fixe, dont le grade est défini lors de sa production, mais il existe également du papier multigrade, qui est capable de faire tous les grades. Ce dernier réagit différemment suivant la teinte donnée à la lumière. On peut alors, à l’aide de filtres multigrades, ou grâce à un agrandisseur couleur, faire varier le contraste de des photos à volonté sans changer de papier, uniquement en projetant une couleur différente sur le papier.

Epaisseur, teintes, papier spéciaux…

Il existe également tout un tas d’autres sortes de papier suivant vos envies et le rendu souhaité. Certains papiers sont plus épais, d’autres ont des teintes chaudes ou froides, certains même sont cartonnés et imprimés sous forme de carte postales, bref il y a énormément de produits proposés suivant ce que vous souhaitez produire. Finalement, ce dernier choix est purement lié à vos goûts personnels et à ce que vous souhaitez créer 🙂

Vous aimez cet article ?

Notez le !

5 /5 - 1 vote

Vous avez trouvé ce post utile ?

Partagez le sur les réseaux sociaux !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *