Damien TROLARD

Le blog photo argentique

Je réponds aux questions des débutants en photo argentique

Je réponds aux questions des débutants en photo argentique

5 /5 -
1 vote

Quand on débute en argentique on a toujours l’air un peu bête à se poser 879847 questions. Mais c’est normal de se sentir un peu perdu au début, on est tous passés par là. Seulement, en général, vous posez toutes vos questions à vos photographes préférés. Et c’est cool hein. Du moins, jusqu’au moment où on devient un véritable SAV de l’argentique, et qu’on passe nos journées à répondre aux questions de tout le monde 😅

Du coup aujourd’hui j’ai décidé de faire un article dédié à toutes ces questions qu’on reçoit très souvent. Je vous ai demandé, ces derniers jours, sur mes différents réseaux-sociaux, de me poser toutes vos questions, et voici donc une compilation de toutes les réponses que j’ai pu y apporter. Voyez ça comme une mini encyclopédie de l’argentique avec toutes les questions les plus classiques 🤩

Quelle est la meilleure pellicule argentique ?

Cette question est sans aucun doute la question la plus posée aux photographes argentiques, et pour cause, il n’existe pas de vraiment de réponse. Le choix d’une pellicule dépend de votre appareil, des conditions de lumières, de vos envies, et de vos goûts. En fin de compte, il n’y a pas vraiment une pellicule meilleure qu’une autre. D’ailleurs leur prix n’est pas non plus un gage de qualité, il existe des pellicules avec un résultat très joli à 5€ comme il en existe avec des résultats bien étranges à 15€.

En fait, le meilleur moyen de savoir laquelle est la meilleure pour l’utilisation que vous souhaitez en faire est encore d’apprendre à choisir sa pellicule argentique !

Où trouver des piles pour mon appareil argentique ?

Beaucoup d’appareils argentiques utilisent des piles dans des formats plutôt méconnus, et beaucoup de personnes pensent qu’elles ne sont maintenant plus fabriquées. Et bien sachez que, dans la majorité des cas, c’est totalement faux, et on peut encore en trouver ! Munissez vous simplement de la référence de la pile à remplacer, qui est écrite sur le côté de cette dernière et vous devriez la trouver sans aucun mal.

Bien sûr, il est peu probable que vous les trouviez en supermarché ou à la supérette du coin, mais elles sont encore vendues en magasin spécialisé, ou en ligne. Vous trouverez la plupart des références sur la boutique partenaire, mais nombreux sont les revendeurs de matériel argentique à en proposer.

Combien ça coûte de développer ses pellicules ?

Il est difficile de donner un prix fixe parce que ça dépend énormément d’où vous êtes et des laboratoires. Globalement dans la majorité des laboratoire développer et numériser une pellicule couleur ou noir et blanc coûte de 10 à 15€, et pour les pellicules inversibles on peut monter jusqu’à 16 voire 18€. En clair, en comptant le prix de la pellicule, avec les moins chères, on peut arriver à des coûts autour de 15€ les 36 photos, et on peut aller jusqu’à plus de 35€ pour les plus coûteuses.

Néanmoins je rappelle quand même qu’il existe un moyen de réduire les frais, et de faire de la photographie argentique pour pas trop cher. Et oui, en développant et scannant ses pellicules soi-même, on peut arriver à s’en tirer pour à peine 2€ par pellicule, ce qui est toujours bon à prendre quand on veut s’amuser avec un budget serré. D’ailleurs, c’est ce dont on a déjà parlé dans un autre article juste ici :

Comment savoir si une pellicule a été utilisée ?

Pour les pellicules 135 : Dans la très grande majorité des cas, les appareils, ou les photographes pour les appareils manuels, rembobinent totalement leur pellicule quand elle a été utilisée. Donc si l’amorce (le début) de votre pellicule dépasse encore de celle-ci, il y a fort à parier pour qu’elle n’ai pas encore été utilisée !

Attention néanmoins, certains appareils ne rembobinent pas entièrement les pellicules. Pour ne pas les confondre avec des pellicules neuves, il reste préférable de terminer de les rembobiner entièrement de façon à faire rentrer l’amorce, ainsi il n’y a plus de confusion possible.

Une pellicule avec son amorce sortie (à gauche)
Et l’autre avec son amorce rentrée (à droite)

Pour les pellicules 120: c’est encore plus simple puisque c’est carrément écrit dessus. Quand la pellicule est neuve il est écrit “unexposed” dessus, alors que quand elle est terminé, il y a un petit bout de scotch avec écrit “exposed”. Il faut vraiment le vouloir pour se tromper 😁

J’ai trouvé une pellicule périmée, est ce que je peux m’en servir ?

Vous êtes nombreux à retrouver de vieilles pellicules dans les greniers de vos proches, ou même dans des brocantes. Seulement, elles sont pour la grande majorité périmées, et pour certaines depuis très longtemps. Beaucoup d’entre vous hésitent donc à les jeter.

Et bien sachez que dans la plupart des cas, ces pellicules peuvent en fait parfaitement être utilisées. Certains photographes utilisent ainsi des pellicules qui sont périmées depuis 20 voire 30 ans ! Il faut simplement avoir conscience qu’une pellicule périmée devient moins sensible au fil du temps, il faut donc savoir comment les utiliser pour réussir à compenser leur vieil âge. Et pour cela, rendez-vous sur cet article :

J’ai rembobiné ma pellicule par erreur, comment récupérer l’amorce ?

Il arrive qu’on rembobine une pellicule entièrement par erreur, et ce n’est rien de grave, ne jetez pas votre pellicule pour autant ! Pour cela, vous pouvez expliquer le problème à votre laboratoire qui se chargera de récupérer l’amorce (le début) de votre pellicule gratuitement en un rien de temps.

Autrement, si vous n’avez pas de laboratoire à proximité, vous pouvez utiliser un extracteur de film qui va vous permettre de récupérer votre amorce très facilement. Une fois que vous aurez le coup de main il ne faut pas plus de 5 secondes pour y arriver.

Pour les mini budgets, il est aussi possible de réussir à se débrouiller en rentrant le bout d’une autre pellicule légèrement mouillée, de façon à ce que cette dernière colle à l’amorce et réussisse à la ressortir. Ca fonctionne rarement du premier coup avec cette méthode mais ça permet au moins de se dépanner.

Comment apprendre la photo argentique ?

Apprendre par soi-même

Si vous souhaitez être aidé pour le tout début, ou si vous voulez approfondir vos connaissances, il existe de très nombreux blogs et chaines YouTube qui vous donneront les clés pour vous amuser en argentique, et le tout gratuitement !

Evidemment vous pouvez faire un tour sur le reste de mon blog ici, mais Il existe une multitude de personnes qui tentent de rendre cette pratique plus accessible au grand public. Vous pouvez aller faire un tour du côté des vidéos de Jonathan Bertin, Thomas App, EMGK Photographie, ou même Nicolas Petit, et j’en oublie de très nombreux.

Les associations & stages photo

Il est également possible d’apprendre avec d’autres photographes, amateurs comme professionnels, dans des associations, et autres des clubs photo, comme il en existe un peu partout en France. De cette façon, vous aurez accès à diverses activités au cours desquelles vous pourrez échanger avec les autres membres !

Mais il est aussi possible de participer à des stages de photographies. Ce sont des cours qui durent généralement une demi-journée, où un photographe confirmé vous aide à mieux appréhender votre appareil et vous donne de nombreuses pistes pour vous aider à débuter et vous permettre de vous améliorer.

Vous aimez cet article ?

Notez le !

5 /5 - 1 vote

Vous avez trouvé ce post utile ?

Partagez le sur les réseaux sociaux !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *